Et si on s’évadait ? #3

Salut les trublions, trublionnes, twittos, viner, google plusor et tout autre appellation réso-sociolo appropriée (oui je n’ai pas cité Facebooker, mais je suis un peu anti-mainstream, même si j’écris pour un blog, ce qui est quelque part un peu mainstream… Je me comprends !)

Groupe Other Lives

Je reviens pour vous parler d’une musique découverte récemment en me baladant sur YouTube comme à mon habitude parmi les vidéos. Vous savez quand vous avez déjà fait le tour de votre playlist et que vous cherchez quelque chose de nouveau ? Vous cliquez sur les vidéos suggérées, vous arrivez sur quelque chose qui vous plaît, vous recliquez sur une vidéo suggérée… Bref et vous arrivez enfin à dénicher parfois une perle rare, OVNI encore parfois inconnu du grand public. Mais n’étant pas quelqu’un qui considère qu’une musique doit être récompensée aux Grammy’s Awards pour être belle (même si je respecte et salue des groupes tels que Daft Punk qui ont fait forte impression avec les récompenses dernièrement obtenues), je me penche souvent vers l’inconnu, des fois on tombe sur du WTF, des fois sur du futur commercial, de temps en temps sur des vidéos qui n’ont rien à voir…

Tout ce paragraphe pour dire quoi ? Eh bien j’ai trouvé une musique que je considère à titre personnel comme une pépite, certes mélancolique (bizarrement ça me correspond !), et qui donne envie d’en savoir plus sur le groupe. Ce dernier n’est autre que Other Lives, groupe avec seulement 2 vrais albums à son tableau de bord (le premier en 2009 et le second en 2011). Leurs musiques toutes plus ou moins planantes, très acoustiques et instrumentales, sont à prescrire en cas d’insomnie. La force de leurs morceaux ne réside pas dans un rythme effréné ou dans une voix puissante mais dans l’émotion et les sentiments qui se dégagent à l’écoute.

Quand j’écoute Other Lives, je ressens l’harmonie dont je suis souvent à la recherche dans les musiques, cette harmonie qui me permet justement de m’évader un peu du quotidien. Allons, je ne vous fais plus languir d’impatience, en espérant qu’ils sauront autant vous atteindre qu’ils l’ont réussi avec moi ! Bonne écoute !

Publicités

Et si on s’évadait ? #1

Bonjour blogosphériens, blogosphériennes !

Oui vous avez remarqué, Faizette et Kantinou écrivent beaucoup plus que moi ces temps ci, shame on me ! Je dois avouer que je ne suis pas toujours assidu, mais je n’oublie pas le blog, bien au contraire !

Je vous propose à partir d’aujourd’hui, un rendez-vous chaque semaine, et puisque je le poste un mardi, ça sera tous les mardis (sauf cas de force majeure !).

Le principe est simple chers lecteurs/lectrices/pandas/lémuriens : je vous propose une musique par semaine, une musique qui donne envie de voyager, de s’évader ou de rêver. Ce genre de musique qu’on peut mettre sous une nuit étoilée, et penser à plein de choses : les pays où on aimerait aller, la vie qu’on souhaiterait mener…

Je ne dis pas que cet article pourra plaire à tout le monde, car les goûts et les couleurs… Mais j’espère cependant vous apporter chaque semaine une nouvelle musique qui pourra vous faire voyager sans avoir à bouger de chez vous !

On commence cette semaine par (oui vous connaissez certainement) : Band of Horses et leur titre connu dans le monde entier : The funeral ! Mais ce titre reste leur seul connu et reconnu, alors qu’ils ont sorti bien d’autres chansons !

band-of-horses

Je vous en propose donc une autre beaucoup moins écoutée : On my way back home. Les plus sceptiques diront qu’il y a des petits airs de Coldplay ? Eh bien non, Coldplay étant devenu bien trop commercial, on assiste ici à des sons plus purs et plus simplistes, agréables à écouter, sans prise de tête.

A vos fenêtres, vos écouteurs et vos cigarettes (pour les dépendants), cette musique et son groupe vont vous faire décoller !